+33 (0)4 68 26 40 64 du lundi au vendredi de 8H30 à 12 H mairie.stdenis11@orange.fr

 

 

 

LES FONTAINES DU VILLAGE

La Place de la Fontaine

La Fontaine de la place du Village

Construite en 1872, elle a été placée en 1881 sur la place du village à l’emplacement d’une aubépine renommée dans toute la région. A partir de 1848, le maire n’est plus choisi par les conseillers élus mais directement par les électeurs. Dans ce contexte favorable au développement de la démocratie, on trouve parfois, comme ici, le nom des édiles sculptés dans la pierre, associant ainsi leurs prérogatives croissantes au progrès représenté par la domestication de l’eau.
A proximité de La Fontaine se trouve le lavoir couvert de la place publique. Il a été construit le 10 août 1845.
Extrait sur le problème de l’eau au fil de l’histoire :

Le projet de distribution d’eau aux fontaines de la ville, avait fait l’objet d’une adjudication, nous l’avons vu, au profit de François Combes, tailleur de pierre en 1793.

Les crédits prévus, 10 475 livres, en voie de dévaluation, s’avèrent insuffisants par suite de la dépréciation rapide de la monnaie. Ils avaient cependant permis de construire un barrage léger sur l’Alzeau, et de pratiquer les travaux de préparation du terrain par des ouvrages de terrassement.

L’entreprise ne fut pas continuée. La suspension des travaux se prolongea plus d’une décennie. Malgré cela, les municipalités ne perdaient pas de vue cette importante question.

Dans la séance du 20 Germinales an XI – 10 avril 1803 – le Conseil municipal décida que le canal d’amenée de l’eau serait en pierre de taille, depuis la prise au barrage d’Alzeau jusqu’au premier bassin de réception et filtres.

Ayant en perspective une rentrée de fonds parmi lesquels la taxe sur les Comestibles – l’octroi -. Le Conseil décida le 2 Nivose an XII – 23 décembre 1803 de voter une somme de 11.884 francs pour permettre de terminer les travaux d’amenée et de distributions d’eau à une fontaine publique.

Les travaux de la canalisation devaient être assez avancés car le 20 juin 1807, le Préfet de l’Aude autorisait la construction d’un bassin et d’une fontaine sur la place de l’Eglise. Quelque temps après un projet plus ambitieux fut élaboré ; des fontaines publiques furent placées à divers endroits de la ville : l’eau il fut distribuée.

Les premières fontaines étaient très agréables à l’oeil ; taillées dans la pierre de taille, elles affectaient la forme d’un berceau dressé ; elles étaient surmontées d’un fronton orné d’une coquille. Ces fontaines mériteraient à mon sens de reprendre le cours normal de leur existence ; c’est-à-dire de laisser échapper un filet d’eau.

Trois bassins furent aménagés pour abreuver les animaux.

En 1838, un projet du Conseil Municipal nous apprend la mise en place de quatre ou cinq bornes fontaines supplémentaires dans l’agglomération.

Elles sont taillées dans le même matériau et elles sont ornées au sommet d’une fine sculpture assez élégante.